Cuisine française

La cuisine française est la cuisine traditionnelle de la France. Classiquement elle se divise en deux branches principales: régionale populaire et raffinée aristocratique.

La cuisine régionale comprend des plats, que les habitants des différentes régions historiques du pays préparaient durant quelques siècles. La cuisine française aristocratique s’est formée au cour du temps des Bourbons, quand Paris est devenu le meneur de la mode. Ses uniques repas se distinguaient par la diversité et le raffinement.

Le repas français traditionnel peut commencer par des entrées (chaudes ou froides), suivies de la soupe, du plat principal, de la salade et du fromage. La fin d’un repas se fait par un dessert ou un fruit. Une partie importante du repas est bien sur le fromage, dont il y a plus de 200 variétés. C’est en France, qu’il s’est formé une soupe avec le bouillon transparent. De plus, la plus grande fierté des français sont des vins. Les rois français des vins sont les vins de Bordeaux et les vins de Bourgogne. Aussi, le cognac a une grande popularité dans le monde.

Il existe un stéréotype des français qui est dû aux grenouilles; néanmoins, les pattes de grenouilles sont plutôt une délicatesse et non pas un repas quotidien. La France est le plus grand importateur de grenouilles de pays asiatiques pour leur consommation.

La France est peu développée en l’industrie de la malbouffe, car celle-ci ne correspond pas à la culture française de la réception de la nourriture et des traditions de longs dîners complets. Les autorités de la France ont assez longtemps résisté à l’arrivée des réseaux internationaux de restauration rapide. Par exemple, le premier restaurant de Mcdonald s’est ouvert à Paris seulement en 1983. Cependant, à l’heure actuelle, le nombre de tels restaurants s’élève à plus d’un millier.

Cuisine régionale

La Normandie du nord-ouest de la France est connue pour ses plantations de pommes et pour la production laitière. Le bœuf, les sauces épaisses à la crème et le brandy calvados de pomme sont très typiques dans cette région. Le dessert est souvent servi par une tarte aux pommes ou par des fromages de la région: Camembert, Pont-l’Eveque et Livarot.

Dans la région voisine, la Bretagne, l’agriculture n’est pas aussi bien développée, comme en Normandie. De forts vents venant du côté de la mer mettent une couche de sel sur les prairies, sur lesquels sont élevés les moutons, dont la viande acquiert un goût salé. En outre, il existe des artichauts, et en dessert on sert des crêpes.

Au sud se trouve le Périgord qui est la principale région de l’agricole. Le Périgord est le berceau de célèbres spécialités françaises de la truffe.

Le sud de la France est dominé par des plats méditerranéens légers, tandis que dans les régions éloignées de la mer les habitants préparent le plus souvent une nourriture «lourde». Par exemple, dans la région historique du Languedoc l’un des plats les plus populaires est le cassoulet.

La cuisine de la Provence est marquée par la consommation de grandes quantités de verdure, des épices, des tomates, du poivre, de l’aubergine, de l’ail et de l’huile d’olive. De cette région on voit apparaitre la célèbre soupe de bouillabaisse, servie avec une sauce épicée à l’ail.

La Bourgogne est célèbre principalement pour ses vins et les escargots des vignes, ainsi que de viandes et de poissons sous les sauces avec l’ajout de vin. À Lyon la plupart des plats est préparée avec du poulet et de la viande.

Les alsaciens préparent une nourriture qui est grasse, comme, par exemple le flammekueche (une très fine pizza croustillante avec des oignons et des lardons), la choucroute, le baeckeoffe (un ragoût de pommes de terre à la viande) et les fruits flambés.